Dossier “Du yoga en Inde”

Dossier “Du yoga en Inde”

Extrait du numéro 118 qui paraitra le 10/07/2018 ( Deux premières pages du dossier)

Dossier : Du yoga en Inde

« L’Inde est la terre sacrée qui a donné naissance à un nombre incalculable de sages… c’est une terre particulièrement adaptée à la contemplation divine et aux pratiques yoguiques… »
 Swami Sivanananda

La rédaction d’Infos Yoga a voyagé six mois en Inde, un des fils « conducteurs » étant l’actualité du yoga en Inde sous ses différentes formes : asanas, méditation, yoga nidra, pranayama, pratiques spirituelles…
Qu’en est-il aujourd’hui dans un pays dont le premier ministre pratique publiquement le yoga et souhaite,
à travers différentes initiatives comme la création d’un Ministère du Yoga, la Journée Internationale du Yoga,
un protocole yoga, la construction (en projet) de villages yoga…, promouvoir, réguler, voir récupérer et imposer cette pratique qui a débordé très largement des frontières de son pays d’origine alors que, dans un même temps, le matérialisme, la consommation liés au développement économique semblent occuper beaucoup de place dans les préoccupations de ses habitants ?
Nous ne prétendrons pas être exhaustifs, nous n’avons pas mené l’étude approfondie que ce sujet mériterait, dans le prolongement, en particulier, de celle qui a été faite par Anne-Cécile Hoyez dans Espace-monde du yoga (Presses universitaires de Rennes 2012) mais nous souhaitons partager nos quelques expériences auxquelles s’ajouteront celles de deux lectrices françaises d’Infos Yoga rencontrées sur place.
Nous continuerons cette présentation au fil des prochains numéros.

 Dans le train au Gujarat

- Quel est votre métier ?
- J’enseigne le yoga.
- Vous êtes professeur de yoga, ça c’est extraordinaire ! Le yoga, c’est indien à l’origine mais les indiens ne font jamais de yoga asana, ou alors peut-être dans la classe supérieure ou moyenne, mais nous autres on ne pratique pas du tout ça.
- Il y a des cours de yoga asana dans les villages chez vous, c’est incroyable ! Peut-être cela viendra-t-il un jour en Inde…
Nous racontons « l’effet pizza » qui a ramené la pizza en Italie depuis les Etats-Unis. L’histoire est traduite par notre interlocuteur dans le compartiment et semble susciter beaucoup d’intérêt.
- Votre Premier Ministre, Mr Modi, pratique le yoga asana.
- Ah oui, c’est un grand homme !
- Il aimerait que cette pratique se répande en Inde.
- Oui, parce que c’est sûrement bon pour la santé, ça ferait faire des économies de soins médicaux à l’Inde.
Notre interlocuteur est un jeune homme entre 25 et 30 ans, il est diplômé d’une école de commerce et est négociant en tissu. Il semble très avide de connaissances, il est très ouvert, curieux des autres, enthousiaste. Il n’a pas voyagé en dehors du Gujarat mais s’intéresse aux autres régions de l’Inde et aux pays étrangers et aimerait bien s’y rendre, surtout aux États-Unis. Il aime vivre en Inde car il trouve qu’il y a beaucoup de gentillesse et de solidarité et que l’amitié et la famille y sont très importantes.
Il est très positif en ce qui concerne le devenir de l’Inde grâce au gouvernement actuel : « Enfin le développement économique arrive ! Si les pauvres sont pauvres c’est à cause des gouvernements précédents qui ont fait stagner le pays.»
Il est fier de l’Inde et de sa culture. Alors si le yoga se répand ainsi dans le monde, c’est fantastique.
Il communique quelques heures après sur Facebook sur sa rencontre avec nous : « J’ai rencontré un vieux monsieur français qui est professeur de yoga. Il a 68 ans et il ne fait pas du tout son âge, grâce au yoga ».

Dans le passage souterrain qui mène à Palika Market à Delhi

Sur les murs carrelés, des panneaux vitrés protègent des représentations à l’aquarelle de postures de yoga, chacune d’entre elles a été placée par l’artiste dans un lieu particulier de Delhi, monument, jardin… Elles sont commentées avec mention de leurs effets bénéfiques sur la santé.
Pratiquement personne n’emprunte ce passage qui permet de traverser sans danger les rues qui entourent Connaught place. Une femme balaie le sol inlassablement ou demeure assise sur les escaliers avec son portable. Elle nous regarde, intriguée, prendre des photos.
  À l’aéroport de Chennai
Des oeuvres d’art ancien et contemporain sont disposées dans les différents espaces de l’aéroport pour représenter les aspects majeurs de la culture indienne : les postures de yoga, peintures, sculptures exécutées par des artistes contemporains y trouvent leur place à côté de sculptures classiques représentant les divinités.
La volonté de communication dans les espaces publics sur le yoga est très affirmée, à côté des manifestations comme la Journée internationale du yoga qui a rassemblé des milliers de personnes à Delhi (et peut-être ailleurs) pour une pratique collective à la suite de Narendra Modi.

À l’aéroport de Delhi

Une série de statues décompose la Salutation au soleil et l’on peut y longer des murs de mudras.

Pour lire la suite du dossier, n’hésitez pas à commander le 118.