Millerand Yvonne

Millerand Yvonne

photo yvonneYvonne Millerand
Née le 29 septembre 1923.
Décédée le 16 mai 2007.
Fille de deux sportifs, Yvonne Millerand épouse, à 18 ans, un athlète, champion de plongeon haut-vol. De leur union naîtront bientôt deux filles, France et Béatrice. Après la guerre, elle accompagne sa mère au cours de yoga de Lucien Ferrer. Yvonne découvre alors avec bonheur une pratique qui allie le travail sur le corps et une autre dimension, que son esprit curieux a envie d’explorer. Yvonne commence à enseigner chez Lucien Ferrer en 1953. Celui-ci décède en 1964. Yvonne part en Inde l’année suivante pour recevoir, pendant 9 mois, l’enseignement de T.K.Krishnamacharya, une pratique précise, exigeante. Chaque posture est soutenue par la respiration profonde. Yvonne apprend auprès de lui les techniques du pranayama : la délicatesse du souffle demande une attention totale. De retour à Paris en 1967, elle ouvre son propre cours de yoga et ne cesse d’enseigner jusqu’en 1998. Elle participe à la création de l’Ecole Française deYoga en tant que formatrice avec Nil Haoutoff, Roger Clerc et Claude Pelletier. Elle retourne plusieurs fois en Inde auprès de Desikachar, fils de T.K.Krishnamacharya.
Elle écrit de nombreux articles pour les Carnets et la revue Française du Yoga. Elle est l’auteur du Guide pratique de Hatha Yoga (1973) réédité en 1999 (éditions Calmann Levy).
Elle a consacré sa vie à sa famille et à l’enseignement du yoga. « Observer, goûter, répéter » : ainsi conduisait-elle ses élèves, avec tendresse et dans un esprit de vérité vers « samtosha », le contentement d’être, chercheuse infatigable pour les accompagner au plus près de ce qui était juste pour chacun.
« Il m’a suffit d’écouter la voix d’un professeur de yoga expérimenté, en l’occurrence Yvonne Millerand, pour acquérir la certitude d’être arrivé à bon port. Etait-ce le son de sa voix ou bien le discours qu’elle tenait ou simplement sa présence ? Je ne peux pas l’expliquer. Enfin je pouvais poser mes valises et écouter. La transmission entre un maître et son élève relève du mystère. Est-ce la résonnance sur un plan subtil entre deux personnes qui permet l’échange des connaissances ? Le yoga passe d’un cœur à l’autre, c’est aussi inexplicable que définitif. » (Daniel Paty)

« Back to Glossary Index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>