Khane Babakar

Khane Babakar

un-stage-de-yoga-du-4-au-7-cmjnNé le 2 janvier 1935 à Kaolack au Sénégal, Babakar est à la fois, un professeur de yoga pédagogue et un yogi dans l’âme par sa manière d’être, simple et joyeuse.
Il existe peu de professeurs originaires d’Afrique noire et c’est dommage. Babakar a su faire une synthèse entre Afrique et yoga avec une pincée familiale de soufisme, une cuillère à soupe de yoga égyptien, un peu de Kung Fu, du Hatha Yoga classique et beaucoup de cœur.
Ce qui étonne chez lui, c’est que le poids des ans ne semble pas le concerner. Physiquement, à part les tempes argentées, il ne change pas, à croire qu’il s’abreuve d’Amrita, l’élixir d’immortalité. Il semble être là depuis toujours, il était là, dans les années 70 avec Gérard Blitz, André Van Lysebeth, Roger Clerc, Claude Peltier et Nil Haoutoff (tous disparus) pour créer l’Union Européenne de Yoga. Toujours la même stature, le même sourire.
Il a reçu, à 17 ans, l’enseignement du kriya yoga de Yogananda, auteur de la Biographie d’un yogi , « c’était surtout de la méditation » dit-il.
En 1960, il créait à Dakar une section de l’Institut International de Yoga « j’avais peu de pratiquants africains ».
Le docteur Philippe Baumgartner, gérontologue, auteur de nombreux livres, le fait venir, chaque été, à Aix-les-Bains, entre 1965 et 1980, pour s’occuper des malades rhumatisants. Babakar doit alors adapter le yoga et le Kung Fu à des malades dont la mobilité est fortement limitée. Il va ensuite utiliser cette pratique mise au point avec des rhumatisants pour animer des ateliers de yoga tout public en Europe.
En 1975 il participe aux rencontres de Zinal en Suisse. Babacar a créé une école de formation de professeurs de yoga, il forme des professeurs en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Suisse et au Canada.
Il vit aujourd’hui en Suisse et se promène à travers l’Europe pour faire partager son enseignement. Il a écrit plusieurs livres dont Le Yoga des Pharaons et  Le Yoga de la Verticalité avec son épouse Geneviève, spécialiste de l’Egypte.

« Back to Glossary Index

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *